L'Étranger : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Albert Camus

Analyse de : Pierre Weber

L’Étranger : Analyse du livre

L’analyse littéraire de L’Étranger est réalisée par Pierre Weber. Ce roman d’Albert Camus, paru en 1942 et considéré dans un premier temps comme avilissant et immoral par la critique officielle, connaîtra un succès qui ne se démentira jamais. Aujourd’hui encore, cette œuvre majeure du patrimoine littéraire français est fortement plébiscitée par le public.

L’Étranger : Présentation de l'analyse

Dans cette fiche de lecture, Pierre Weber, spécialiste de littérature et diplômé d’un master en langues et littératures françaises et romanes, dresse une étude littéraire approfondie de L’Étranger d’Albert Camus, œuvre du patrimoine littéraire français qui compose le célèbre « cycle de l’absurde » de la philosophie camusienne.

Cette analyse littéraire débute tout d’abord par une brève présentation d’Albert Camus ainsi que de son œuvre L’Étranger. S’en suit un résumé du roman synthétisé en plusieurs parties qui relate les différentes péripéties de l’histoire. Pierre Weber continue son étude du livre en dressant le descriptif de chacun des personnages principaux : Meursault, le narrateur du roman, jeune homme introverti qui ne parvient pas à s’adapter à la vie en société ; Marie Cardona, collègue de Meursault qui va tomber sous le charme du jeune homme et accepter ses idéaux par amour au détriment des siens ; et enfin Raymond Sintès, proxénète qui se liera d’amitié avec Meursault, mais qui deviendra rapidement le principal responsable de la fin tragique de ce dernier. Enfin, cette fiche de cours propose au lecteur des clés de lecture essentielles à la bonne compréhension du roman. En effet, Pierre Weber offre au lecteur une analyse précise du style d’écriture utilisé par Camus pour mettre en lumière sa réflexion sur l’absurde de la condition humaine. Le lecteur peut alors saisir toute la dimension philosophique et la satire sociale qui se cachent derrière ce roman central du « cycle de l’absurde » camusien.

Une analyse précise du style

Pierre Weber livre une analyse fine du style employé dans le roman. Le lecteur est frappé par la simplicité et le naturel du ton choisi par Camus. L’auteur présente un héros déroutant, passif, indifférent au monde. En fait, L’Étranger est écrit comme Meursault parle ce qui a pour effet de proposer un style à l’aspect brut, inerte. Ce parti pris n’est pas dû au hasard, il révèle la mentalité de Meursault, toujours fixé sur le présent immédiat et incapable de se projeter dans l’avenir. Les événements sont relatés à travers la conscience du personnage qui apparaît insensible à ce qui l’entoure. On peut dire que la transcription délibérément plate installe une sorte de malaise chez le lecteur. Meursault se raconte, mais à aucun moment il ne se justifie ni ne s’explique sur son comportement. Curieusement, le récit prend les aspects d’une confession intime, mais le mystère du personnage reste entier.

Le style de l’écriture frappe par sa simplicité, mais il n’est pas facile pour autant de saisir immédiatement le sens du roman. Précisons que pour les premiers lecteurs, l’effet d’insolite fut considérable.

Des clés pour comprendre l’histoire

L’analyse de Pierre Weber donne des clés indispensables à la compréhension de cette œuvre singulière. Il faut rappeler que la narration et l’intrigue sont inhabituelles et qu’elles perturbent très souvent les lecteurs.

Le roman s’ouvre sur un monologue intérieur, sorte de journal intime sans relief. Meursault se rend aux obsèques de sa mère, mais n’éprouve en apparence aucun sentiment. Une distance presque permanente s’établit entre le jeune homme et la réalité, ce qui fait de lui un personnage imperméable aux émotions. Tous les événements semblent le traverser sans jamais l’affecter, la rencontre avec Marie, la mort de sa mère, le meurtre commis, son procès.

Sa vie est monotone et il ne parvient pas à trouver un sens à son existence.

Le jeune homme est « étranger à lui-même » et étranger à la société dans laquelle il évolue. Incapable de répondre aux attentes des autres il est en perpétuel décalage. Cet écart le conduit à commettre un crime malgré lui et à assister à son jugement en spectateur. Il apparaît comme un être froid et on ne lui pardonne pas. De manière générale, tous les autres personnages du roman sont déconcertés par l’étrangeté du héros. Il surprend son patron, sa fiancée, son avocat.

L’analyse littéraire proposée par Pierre Weber permet de comprendre la trajectoire de Meursault et les intentions de Camus de fonder la notion d’absurde.

L’analyse du roman offre une réflexion sur la dimension philosophique qui sous-tend le parcours du héros.

Pour approfondir l’analyse de l’Étranger et vos connaissances sur cette œuvre littéraire ou sur l’auteur, nous vous proposons de télécharger l’une de nos ressources disponibles sur le site :

Structure de cette analyse du livre

  • Introduction de la fiche de lecture (2 pages)

    Albert Camus, écrivain, dramaturge, essayiste et philosophe français
    L’Etranger, Un roman atypique dans le paysage littéraire

  • Résumé de L’Etranger (5 pages)

    L’histoire de L’Etranger résumée en plusieurs parties fidèles aux moments forts du roman

  • Étude des personnages (4 pages)

    Une analyse de Meursault, de Marie Cardona, de Raymond Sintès et des Arabes

  • Clés de lecture (8 pages)

    Un roman de l’absurde ; La thématique du soleil ; Une satire de la comédie sociale ; L'espoir porté par Meursault ; Une écriture dépouillée

  • Pistes de réflexion (2 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse de L’Etranger d’Albert Camus

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "L'Étranger"

Particulièrement appréciée des élèves et des passionnés de lecture, cette analyse littéraire propose un résumé et une analyse complète et synthétique de l’œuvre L’Etranger d’Albert Camus au format PDF. La fiche de lecture de ce roman est l’outil de référence idéal pour comprendre rapidement l’œuvre et son impact, pour le bac de français ou pour le plaisir, puisqu’elle fournit des clés de lecture et examine ainsi les grands thèmes du roman.

Albert Camus

Albert Camus (1913-1960) est ce qu’on appelle un pied noir, c’est-à-dire un Français né en Algérie. Orphelin de père élevé par sa grand-mère, il habite toute son enfance dans un quartier populaire d’Alger, côtoyant le soleil, la mer et surtout la misère. Après des études à Alger, il rejoint Paris en tant que journaliste (notamment pour les journaux Combat et Paris-Soir). Engagé politiquement, il écrit sur des sujets sensibles comme le stalinisme et le régime totalitaire soviétique et défend les musulmans d'Afrique du Nord contre les inégalités dont ils sont victimes.

Passionné de théâtre et de philosophie, il publie son premier ouvrage en 1937, intitulé L'Envers et l'Endroit, qui marquera le début d'un univers littéraire riche et varié. Romans, pièces de théâtre, nouvelles, poèmes et essais philosophiques, Albert Camus est aussi bien engagé au niveau politique qu'au niveau littéraire. Personnage influent au sein des cercles intellectuels de l’époque, il y forge sa célèbre réflexion sur l’absurde de la condition humaine et crée son fameux cycle de l'absurde en 1942 avec les oeuvres L'Étranger (1942), Le Mythe de Sisyphe (1942), Caligula (1944) et Le Malentendu (1944).

Après avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1957, il meurt prématurément dans un accident de voiture en 1960 dans la petite ville de Villeblevin. Son roman L'Étranger a été traduit dans de nombreuses langues et a fait l'objet d'une adaptation cinématographique par Luchino Visconti en 1967. Il est classé dans les 100 meilleurs livres de tous les temps en 2002 par le Cercle norvégien du livre.

A propos du livre "L'Étranger"

Roman atypique écrit à la première personne, L’Etranger raconte l’histoire de Mersault, personnage-narrateur, condamné à mort pour le meurtre d’un Arabe. Tout au long du récit, Mersault apparait insensible et étranger à sa propre existence. Il ne montre aucun regret pour le meurtre de l’Arabe, ni aucun sentiment de tristesse face lors du décès de sa mère. C’est d’ailleurs par l’une des phrases les plus célèbres de la littérature française que débute le roman d’Albert Camus : « Aujourd’hui, maman est morte. »

Albert Camus est né en 1913 en Algérie et est mort en 1960 à Villeblevin à la suite d’un accident de voiture. Il est considéré comme l’un des écrivains majeurs du XXe siècle et est notamment connu pour sa réflexion philosophique sur l’absurde de la comédie humaine. C’est avec L’Etranger qu’il débute son célèbre « cycle de l’absurde », également composé des œuvres suivantes : Le Mythe de Sisyphe (1942), Caligula (1944) et Le Malentendu (1944). Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1957.

Vous hésitez encore ? Découvrez notre fiche de lecture gratuite qui vous donnera une idée de la qualité de notre travail !

Informations techniques

ISBN papier : 9782806213648

ISBN numérique : 9782806218582

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "L'Étranger" ont également téléchargé