L'Amant : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Marguerite Duras

Analyse de : Isabelle Defossa

Cette analyse pointue et rigoureuse de L’Amant de Marguerite Duras nous permet de comprendre l’un des succès littéraires du XXe siècle. À sa sortie en 1984, ce livre s’est vendu à plus de 250 000 exemplaires. La même année, il a reçu le prix Goncourt et s’est vendu à 1,63 million d’exemplaires grand format. En 1986, L’Amant reçoit le prix Ritz-Paris-Hemingway en tant que meilleur roman publié en anglais. Cette œuvre s’est vendue à plus de 2 millions d’exemplaires, toutes éditions confondues et a été adaptée au cinéma par Jean-Jacques Annaud.

L’Amant est un roman d’autofiction (en partie autobiographique) qui relate un épisode de l’adolescence de l’écrivaine française. L’histoire se passe en Indochine française dans les années 20. C’est un roman complexe qui raconte plus que la première expérience physique d’une jeune fille. L’Amant est une prise de conscience, un acte de libération de la narratrice envers sa famille, les interdits et la société coloniale de l’époque.

Grâce à cette analyse, vous comprendrez que L’Amant n’est pas simplement l’histoire d’une jeune fille de 15 ans et demi qui trouve un riche amant chinois de 12 ans son aîné. C’est aussi et surtout un roman qui traite des relations entre les membres d’une famille et de la transgression sociale.

L’Amant : présentation de l’analyse

Pour bien appréhender la complexité de cette œuvre, l’analyse commence par une introduction ciblée sur Marguerite Duras, écrivaine, dramaturge et cinéaste française née le 4 avril 1914 en Indochine et morte le 3 mars 1996 à Paris. S’ensuit une introduction sur le thème principal du livre : l’initiation amoureuse.

Après cette introduction, l’analyse propose un résumé complet, divisé en plusieurs parties suivant l’ordre chronologique, afin de saisir tous les messages que l’écrivaine a voulu transmettre dans cette œuvre.

Une analyse des personnages centraux du livre permet ensuite d’affiner cette étude. L’accent est mis sur la narratrice et présente ses deux visages, la femme d’âge mûr qu’est devenue Marguerite Duras et la jeune fille qu’elle était dans le roman. Le style durassien et le genre de l’autobiographie et du roman initiatique viennent compléter cette analyse.

Pour aller plus loin dans l’analyse de L’Amant, des pistes de réflexion supplémentaires sont mises à votre disposition à la fin de la fiche.

Si vous souhaitez découvrir un autre chef-d’œuvre de Marguerite Duras, téléchargez notre analyse d’Un barrage contre le pacifique, un autre roman autofictif de l’écrivaine.

Analyse des personnages centraux de L’Amant

L’histoire de L’Amant tourne autour de la narratrice. Elle a 15 ans et demi. Élevée par une mère aimante, mais obnubilée par l’argent, elle accepte une semi-prostitution pour gagner plus d’argent. Elle porte une robe quasi transparente, des chaussures dorées à talons, un chapeau d’homme. La narratrice est consciente de son pouvoir de séduction sur les hommes et de sa maturité pour son âge.

Avec ses tenues provocantes, la narratrice attire les regards d’un jeune chinois très riche. Il lui propose de la raccompagner à son pensionnat, elle accepte. C’est le début d’une relation amoureuse qui va durer un an et demi. Son amant, qu’elle nommera l’« homme de Cholen », l’initie aux plaisirs de l’amour.

La mère de la narratrice, institutrice veuve, aime sa fille, mais pas autant que son fils aîné, qui est son préféré. Sur la demande de celui-ci, elle bat sa fille pour lui faire avouer son amour avec l’homme de Cholen.

La narratrice a deux frères : un frère aîné, Pierre, et un frère cadet, Paul. Le premier vit une vie de débauche et va jusqu’à collaborer avec les Allemands pendant la guerre. À la mort de sa mère, il vit dans la misère, puis, il meurt. Il est enterré à côté de sa mère. Quant au frère cadet, il est délaissé par la famille. Seule la narratrice lui montre beaucoup d’affection. Il meurt prématurément d’une pneumonie.

Cette analyse de L’Amant n’oublie pas non plus d’offrir une étude des personnages secondaires.

Clés de lecture et thématiques

Cette analyse détaillée de L’Amant de Marguerite Duras offre une étude complète de cette œuvre qui a consacré l’écrivaine française. L’auteure de la fiche de lecture décrypte le style de Duras, proche du roman nouveau, ainsi que plusieurs thématiques : le roman de formation, l’écriture de soi, la quête d’identité et la réalité inversée.

Des pistes de réflexion viennent conclure l’analyse pour affiner l’étude. Pour aller plus loin dans votre réflexion, découvrez le résumé de L’Amant.

 

Structure de cette analyse du livre

  • Introduction ciblée (2 pages)

    Marguerite Duras, Écrivaine, dramaturge et cinéaste française
    L’Amant, Une initiation amoureuse

  • Résumé complet du roman de Marguerite Duras (3 pages)

    L’histoire de L’Amant résumée en plusieurs parties

  • Étude des personnages (8 pages)

    Une analyse fine de la narratrice, du Chinois de Cholen, de la mère, du frère ainé, du jeune frère Paulo et des personnages secondaires

  • Clés de lecture (3 pages)

    Un style proche du Nouveau Roman ; Un roman de formation ; Une écriture de soi ; Une quête identitaire ; L'Amant, une réalité renversée

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Des questions pour affiner votre étude de L’Amant

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "L'Amant"

Plébiscitée tant par les étudiants que par les professeurs, la synthèse littéraire faite de L’Amant de Marguerite Duras offre une analyse approfondie de l’œuvre et en dégage les éléments essentiels. La fiche de lecture met à la disposition des lecteurs une présentation descriptive des personnages principaux, un résumé complet du récit et des notes explicatives indispensables à la compréhension de ce roman d’amour autobiographique. Disponible au format PDF, le document didactique est l’outil idéal pour préparer le bac de français ou simplement découvrir cette œuvre sulfureuse.

Pour aller plus loin dans l’étude du livre, téléchargez également notre commentaire consacré à l’incipit de L’Amant.

Marguerite Duras

Née à Saigon, en Indochine française, et morte à Paris, Marguerite Duras (1914-1996), de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est classée, par certains et contre sa volonté, dans la catégorie des « nouveaux romanciers ».

Forte d’un riche parcours universitaire, Duras s’engage dans la résistance lors la Seconde Guerre mondiale. Son premier roman, Les Impudents, voit le jour au cours de cette période : bien que balbutiante, son écriture y dévoile déjà de sa superbe à venir. Souvent contestée, la romancière commence à se faire connaitre du public en 1950 avec son roman Un barrage contre le Pacifique, que suivra une œuvre prolifique et fortement inspirée par sa vie intense. Ce n’est cependant qu’avec L’Amant (1984) qu’elle sera véritablement encensée par la critique (prix Goncourt).

Rompant avec les conventions, Marguerite Duras marque son époque en insufflant de la modernité dans les domaines de la littérature, du théâtre (Le Square, Savannah Boy) et du cinéma (Hiroshima mon amour d’Alain Resnais, India Song, Le Camion).

A propos du livre "L'Amant"

L’Amant est un roman autofictionnel écrit par Marguerite Duras et publié en 1984 aux Editions de Minuit.

Née en 1914 en Indochine française et morte en 1996 à Paris, Marguerite Duras est une romancière, une dramaturge et une cinéaste française. Auteure d’oeuvres à la fois diverses et modernes, elle commence par publier des romans de facture traditionnelle avant de s’orienter, dans les années cinquante, vers une esthétique plus novatrice (associée au Nouveau roman) avec une syntaxe disloquée, une ponctuation inhabituelle et une déstructuration des personnages, de l’action et du temps. Les Petits Chevaux de Tarquinia (1953), Moderato Cantabile (1958) et Le Ravissement de Lol V. Stein (1964), notamment, sont des témoins de cette évolution.

Dans L’Amant, Marguerite Duras raconte son enfance, et plus particulièrement son adolescence en Indochine française. Elle y évoque sa traversée du Mékong pour rejoindre Saigon, de ses relations difficiles avec sa mère et son frère ainé ou de la rupture de la digue qui menace la maison familiale près du Mékong. Mais surtout, elle fait le récit de sa première aventure amoureuse, de sa relation passionnée avec celui qu’elle appelle « l’amant » (d’où le titre du livre), un riche Chinois qui a 12 ans de plus qu’elle.

L’Amant de Marguerite Duras connait un important succès dès sa sortie et obtient le prix Goncourt en novembre 1984 puis le prix Ritz-Paris-Hemingway en 1986. L’Amant a également fait l’objet, en 1992, d’une adaptation cinématographique éponyme réalisée par Jean-Jacques Annaud.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806291509

ISBN numérique : 9782806291493

Ces analyses du livre "L'Amant" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "L'Amant" ont également téléchargé