Le Malade imaginaire : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Molière

Analyse de : Johanne Boursoit

Cette fiche de lecture fournit une analyse synthétique, complète et détaillée de l’ultime œuvre de Jean-Baptiste Poquelin — plus connu sous le nom de Molière —, Le Malade imaginaire. Créée en 1673, elle s’inscrit dans une thématique qui revient souvent dans le répertoire moliéresque : la satire de la médecine. Elle contribue à la légende de son auteur, qui meurt quelques heures après la fin de la quatrième représentation.

Le Malade imaginaire est une pièce de théâtre qui tourne autour d’Argan, le personnage auquel le titre fait référence. Écrite par Jean-Baptiste Poquelin, cette comédie-ballet se compose de trois actes en prose et se déroule à Paris. Sa musique de scène est composée par Marc-Antoine Charpentier tandis que ses ballets sont réglés par Pierre Beauchamp.

Le Malade imaginaire : Structure de l’analyse littéraire

Cette ressource pédagogique présente brièvement en introduction l’auteur de l’œuvre, Molière, dramaturge, comédien et chef de troupe français. Elle poursuit avec quelques informations sur Le Malade imaginaire, une comédie-ballet qui porte sur le thème du rire sur la mort. À l’aide d’un résumé complet des trois actes de l’ouvrage théâtral, elle relève ensuite les éléments narratifs majeurs de l’histoire.

Cette analyse littéraire étudie également les différents protagonistes de la pièce. Elle s’attache alors à dresser le portrait d’Argan, de Béline, d’Angélique, de Louison, de Toinette, de Béralde, de Cléante et du corps médical. Elle propose également plusieurs clés de lecture indispensables à la compréhension de l’œuvre. Celles-ci abordent le genre de la comédie-ballet et la comédie de l’intrigue. Cette fiche de cours se penche aussi sur Molière comme peintre de son siècle et sur les ressorts du comique qu’il utilise dans Le Malade imaginaire. Elle s’interroge en outre sur le fait que la pièce constitue une farce et sur la vision que le dramaturge a de la médecine.

En guise de conclusion, cette analyse propose aux plus insatiables une série de pistes de réflexion sous forme de questions ouvertes. Ces dernières permettent aux lecteurs les plus curieux de pousser plus loin leur exploration de la toute dernière comédie de Molière.

Étude des personnages principaux de la comédie-ballet de Molière

Ce document didactique s’attelle à l’analyse descriptive des personnages majeurs qui interviennent dans Le Malade imaginaire. Il commence dès lors par étudier Argan, un riche bourgeois qui se croit toujours malade. C’est un hypocondriaque invétéré qui souhaite marier sa fille avec le fils d’un médecin — Thomas Diafoirus — pour pouvoir bénéficier systématiquement de soins.

Béline est la seconde femme d’Argan, qu’elle n’aime pas. Feignant d’être attentionnée envers son mari, elle ne s’intéresse en réalité qu’à son héritage. C’est une intrigante qui incarne l’épouse et la marâtre hypocrite.

Angélique est la fille aînée d’Argan et l’amante de Cléante. Elle incarne l’idéal de la transparence morale : elle est énergique et combative, que ce soit pour défendre son amour ou pour y renoncer.

Louison est la fille cadette d’Argan et la petite sœur d’Angélique, un des rares personnages d’enfant dans les comédies moliéresques. Si elle se montre maligne et rusée avec son père, elle sait mal garder les secrets.

Toinette est la servante d’Argan, un personnage fidèle qui fait preuve de bon sens. Elle aide son maître à retrouver la raison et fait le nécessaire pour sauver les amours d’Angélique, ainsi que déjouer les manœuvres de Béline.

Béralde est le frère d’Argan. Il essaie de le conseiller et de lui ouvrir les yeux sur son entourage. Quant à Cléante, c’est l’amant d’Angélique, dont il est très amoureux. Il est prêt à tout pour elle, même à devenir médecin.

Cette fiche de lecture clôt son étude des protagonistes par l’analyse du corps médical, sujet de la satire de Molière. Messieurs Diafoirus, Fleurant et Purgon sont ainsi fidèlement dépeints.

Analyse des clés de lecture pour mieux comprendre Le Malade imaginaire

Les clés de lecture délivrées dans cette analyse littéraire s’intéressent tout d’abord au genre de la comédie-ballet. Elles étudient ensuite le schéma classique de la comédie d’intrigue, le portrait de la société du XVIIe siècle et les procédés comiques employés par le dramaturge. Elles s’attardent sur l’appartenance de la pièce au genre de la farce et sur la vision que Molière a de la médecine.

Cette fiche de lecture vous offre une analyse complète et approfondie du Malade imaginaire. C’est un document de qualité consultable directement, qui vous permettra de gagner du temps dans votre étude de la pièce de Molière.Si vous souhaitez approfondir votre connaissance du théâtre français, nous mettons également à votre disposition d’autres ressources, comme notre analyse de Bajazet de Jean Racine ou bien notre analyse d’Horace de Pierre Corneille.

Structure de cette analyse du livre

  • Introduction générale à la célèbre pièce de Molière (2 pages)

    Molière, Dramaturge, comédien et chef de troupe français
    Le Malade imaginaire, Un rire sur la mort

  • Résumé des trois actes du Malade imaginaire (6 pages)

    La dernière pièce de Molière synthétisée intégralement

  • Étude des personnages principaux (4 pages)

    Une analyse d’Argan, de Béline, d’Angélique, de Louison, de Toinette, de Béralde, de Cléante et du corps médical

  • Clés de lecture (12 pages)

    La comédie-ballet, Une comédie-ballet devenue comédie ; La comédie d’intrigue ; Molière, peintre de son siècle ; Le comique de Molière ; Le Malade imaginaire, une farce ? ; La médecine vue par Molière

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Affinez votre étude du Malade imaginaire grâce à ces questions

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Malade imaginaire"

Utile aussi bien pour les aficionados du théâtre de Molière que pour les étudiants préparant leur bac de français, l’analyse littéraire portant sur Le Malade imaginaire met à la disposition de tous les outils d’analyse essentiels pour garantir une compréhension rapide et optimale de cette œuvre intemporelle. Le document didactique se compose d’une présentation du dramaturge français et de sa dernière réalisation, d’un résumé détaillé des trois actes de la pièce, d’une description analytique des principaux actants, ainsi que de plusieurs clés de lecture enrichissantes. Une dizaine de pages pour saisir en un clin d’œil les enjeux et les thèmes majeurs de la comédie-ballet.

Pour parfaire davantage vos connaissances et tester votre compréhension de la pièce, consultez nos autres ressources didactiques consacrées au Malade imaginaire : le questionnaire de lecture et le commentaire de la scène 10 du troisième acte.

Molière

La carrière de Molière (1622-1673), né Jean-Baptiste Poquelin, est marquée par de hautes protections, dont celle de Louis XIV, de grands succès publics et d’âpres controverses – querelle des Précieuses ridicules, de L’École des femmes, du Tartuffe, de Dom Juan –, comme il a peint « d’après nature » les hommes dans toute leur complexité. Auteur, directeur de troupe et comédien, connaissant toutes les ressources qu’offre la comédie pour « corriger les mœurs par le rire », s’inspirant librement de Plaute et de Térence, de la farce, de la comédie espagnole et de la commedia dell’arte, il a tendu un miroir à ses contemporains pour qu’ils reconnaissent leurs travers dans des personnages – l’Avare, le Misanthrope, le Malade imaginaire – devenus des « types » immortels.

Il dresse en effet une véritable étude de la société dans laquelle évoluent bourgeois prétentieux, faux savants pédants, religieux hypocrites, aristocrates dégénérés, serviteurs malicieux et paysans ignorants. Il pousse la critique en profondeur et s’amuse des gestes, des situations et des mots pour garantir un effet comique et « faire rire les honnêtes gens ». « C’est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens » (L’École des femmes)

Les thématiques que Molière aborde dans ses œuvres semblent universelles tant les différentes époques se les approprient et les considèrent comme modernes. Il est l’un des auteurs français les plus étudiés, aussi l’expression « langue de Molière » pour désigner le français est communément acceptée et employée du plus grand nombre.

A propos du livre "Le Malade imaginaire"

La pièce de Molière, Le Malade imaginaire, est représentée pour la première fois en 1673 au Théâtre du Palais-Royal par sa troupe. Elle est la dernière pièce de Molière, dans laquelle il a d'ailleurs joué le rôle d'Argan jusqu'à sa mort.

Comédie-ballet qui mêle le théâtre à la musique et à la danse, Le Malade imaginaire est centré sur l'histoire d'Argan, le fameux hypocondriaque de la pièce. Sa vie tourne autour de la médecine et il espère marier sa fille à Thomas Diafours, le neveu de son médecin, lui-même médecin en herbe. Mais Angélique est éprise d'un jeune homme prénommé Cléonte et refuse de s'unir à Thomas. Commence alors les querelles entre père et fille. De plus, Béline, la nouvelle femme d'Argan, a pour seule ambition de voir son mari mort afin de pouvoir profiter de l'héritage que lui lèguera ce dernier. Mais la fille et la servante d'Argan, Toinette, ne sont pas dupes et sont bien décidées à révéler la véritable nature de Béline, tout en faisant accepter à Argan le mariage d’Angélique et Cléonte. Toinette ira même jusqu'à se travestir en médecin. Argan comprendra-t-il ce qu'il se trame dans son dos ? Dans Le Malade imaginaire, Molière critique une nouvelle fois la société du XVIIe siècle par le biais du rire.

Le Malade imaginaire a été adapté à de nombreuses reprises, notamment en téléfilm par Christian de Chalonge en 2008.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806290786

ISBN numérique : 9782806290779

Ces analyses du livre "Le Malade imaginaire" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "Le Malade imaginaire" ont également téléchargé